Soyons francs d’emblée. Chris est une brute. Comme on les aime. Et l’homme et son œuvre sont résolument urbains. Certaines de ses œuvres ornent d’ailleurs, de manière tout à fait autonome, des façades bruxelloises et enrichissent le paysage de la ville. Notre paysage.
Chris est un sacré sauvage. Comme on les respecte. Ses images, dessins, vinyles, toiles et autres, sont violents, à l’instar d’un monde violent, ultra violent, et dénoncent, sombres, véhéments, intelligents, imaginatifs, mais aussi avec un humour perçant et magistralement dosé. Et il y a cohérence et complétude ; rien n’est épargné. La pollution, les conditions de travail, les guerres, la psychiatrie, l’extrémisme religieux de tous bords, le machisme, le fonctionnariat, la pornographie pullulante, Le contrôle social, la malbouffe, la cruauté qu’engendre les villes, la surproduction du superflu et du superficiel et leur surconsommation à outrance ; tout est traité, avec élan, et avec une radicalité picturale qui ose, qui ose.

Un univers pictural où dans leurs multiples fonctions sociales les humains sont remplacés par des insectes et où déjà les fœtus sont terrassés par les médias de masse et soumis à une froide solitude bien occidentale.
Le tout avec une maîtrise poussée et précise ; tandis que plusieurs styles graphiques s’accompagnent et que les différentes techniques abondent, crayon de couleur, encre, acrylique, marker, huile, collage ou encore bombe.

Chris est aussi avec ferveur adepte du live painting et de la performance visuelle. Et il crée avec une gourmandise vertigineusement rapide, ce qui ne gâche vraiment rien.

Un important passeur de critique sociale et d’idées visuelles novatrices. Infatigable. Authentique.

Extrait du livre de Tom Nisse

« Les travailleurs de la nuits » aux éditions Maelström

mail : christophesztermula[a]gmail.com

Cliquez sur une image pour l’agrandir et faites défiler le diaporama grâce aux flèches latérales

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *