30 janvier-19 février 2020

Bernard Cahue,

Jean Mangin,

Didier Gauzin

Permanence des artistes :
Bernard Cahue : 8, 12 et 15 février

Jean Mangin : tous les mercredis, vendredis et samedis.

Didier Gauzin : 1, 6 et 14 février

Bernard Cahue

Né en 1943 à Montauban, Bernard Cahue découvre la peinture au travers de livres qui lui sont offerts lors d’un long séjour hospitalier.
En 1990, il décide de prendre des cours et devient l’élève, pendant huit ans, de Jacques Hue, peintre et professeur d’art plastique à l’école de Peinture de Montauban. Cela devient sa passion. Il découvre ensuite la technique de la peinture à l’huile au couteau, auprès de Serge Martin Robin, Artiste Peintre, Sculpteur et Professeur d’art plastique. Arrière-petit-fils et petit-fils de marins « Terre-neuvas », profondément marqué par les rivages de la Manche, il trouve là, tout naturellement son inspiration pour ses « Marines ». Par ses couleurs, qui lui sont propres, son « bleu Cahue », il apporte aux autres, au travers de ses toiles, pures, apaisantes, sans aucun personnage, le plaisir, le rêve des horizons lointains.

Jean Mangin

Ingénieur agronome, géologue et pédologue, Jean Mangin a eu la chance d’être toujours au contact de la nature : prospection géologique au Sahara, étude des sols en Côte d’lvoire, et agronomie dans le Sud-Ouest de la France, aiguisant ainsi son sens de l’observation, en milieu terrestre et sous-marin. Il pratique la photographie sous-marine depuis 20 ans. Attentif aux harmonies de couleurs des paysages sous-marins, et particulièrement aux jardins de coraux durs et mous, il recherche les coraux ou les animaux (poissons, comatules, oursins, nudibranches, etc.) en positions insolites ou entourés de décors colorés luxuriants. Son objectif est de montrer comment les paysages sous-marins, avec leur faune, peuvent évoquer la peinture naturaliste.

Jean Mangin est Officier Académicien de MONDIAL ART ACADEMIA.

Didier Gauzin

Didier Gauzin a commencé la sculpture en autodidacte voilà plus de vingt ans. Il a perfectionné la technique du modelage avec Fréderic Eyraud dans un atelier du quartier Saint Cyprien. Par la suite, il a suivi plusieurs années de cours de dessin et sculpture dans l’atelier de Reine Benzaquen à Toulouse. Il a aussi participé à des cours avec modèles vivants, animés par Martine Costes.

Actuellement il sculpte essentiellement la pierre et il aime que l’on retrouve la forme originelle de la pièce. « En fait c’est la matière même qui guide mon outil et m’impose la forme à donner à mon idée de départ; le plus dur c’est d’accepter de se laisser guider et d’établir un dialogue muet avec la pierre.»

Pin It on Pinterest

Share This