Exposition en cours
Photo de l'artiste Nom de l'artiste :Eloïse Baro
Site Web: http://www.eloisebaro.com/


Éloïse Baro découvre la mosaïque en 2010, elle se lance alors dans un apprentissage en autodidacte, jusqu'à sa rencontre avec le maitre mosaïste Enzo Tinarelli de l'école de Ravenne en 2012.
?En 2013, après avoir obtenu son CAP de Carreleur Mosaïste chez Les Compagnons du Tour de France de Toulouse, elle intègre la renommée Scuola Mosaicisti del Friuli de Spilimbergo en Italie.
Le prix Giandomenico Facchina, qui récompense la meilleure œuvre réalisée en fin d'année lui est décerné en 2014.
Elle acquiert le titre de Maître mosaïste en 2016.
Dans le vaste domaine de la mosaïque contemporaine, elle puise son inspiration dans la nature, la science et différentes cultures. Elle se laisse porter par les matériaux qu'elle trouve ça et là, au gré de ses voyages, promenades... ayant toujours un œil par terre à la recherche de petits trésors à intégrer dans ses œuvres.




Photo de l'artiste Nom de l'artiste :Jgoun
Site Web:


Artiste toulousain mais aussi profondément russe,c'est un peintre paysagiste autodidacte qui a gardé toute la sensibilité de ses origines slaves.
Sa peinture est figurative,réaliste jusqu'aux moindres détails,rigoureuse pour les perspectives et la composition.
Mais la réalisation d'un paysage peut rester banale,décevante,il faut donc y rajouter un éclat,un plus, en saisissant l'instant précis où une lumière inattendue,fugitive rend l'image exceptionnelle,et donnera un tableau unique.
Toute la création de l’œuvre est dans cet instantané,la réalisation en atelier devient alors simplement un long et minutieux travail d'artisan.




Photo de l'artiste Nom de l'artiste :Sandrine Sueres
Site Web: http://ceramik.monsite-orange.fr/


Née à Cavaillon (84) en 1973,Sandrine est attirée très jeune par les arts et la matière (dessins, encre de chine, graphismes, école de couture…).
Elle a abordé la terre en 1993 par le biais d'ateliers associatifs et de formations chez des professionnels.
En 2004, Sandrine ouvre son propre atelier dans le Tarn-et-Garonne, puis la vie l’emmène dans le Volvestre pour une nouvelle aventure artistique en 2011.
« L’argile permet tout, j’aime à associer tradition et modernité. La forme est aussi importante, que la couleur et les textures. J’ai choisi de travailler la technique japonaise du raku car elle est pour moi la façon la plus expressive me rapprochant des éléments naturels comme la terre et le feu. Le contraste de l’émail et de la terre brute que procure le raku me permet de jouer avec des lignes épurées et des graphismes rappelant des tissus ou des ambiances d’ailleurs. Mes pièces sont de tendance ethnique, inspirées par les cultures et les arts d'Asie et d'Afrique. Mes créations sont une invitation au voyage, à la rencontre de l’autre.
Toujours en recherche de couleurs, de formes et d’expressions nouvelles, la création est pour moi une évidence ».



Conseil d'administration - Comité directeur - Statuts - Réglement intérieur